Bottes Courtes Chelsea Bordeaux KKLHEKFyT

SKU17711636914292
Bottes Courtes Chelsea Bordeaux KKLHEKFyT
Korte

Bottes Bordeaux Chelsea 40414243444546 zbwK2oo
Le temps ordinaire se montre dans " la présentification de l'aiguille qui avance " (Heidegger, l'Être et le Temps, §81)

[3] Ludwig Wittgenstein se demandait : " Où va le présent quand il devient passé, et où est le passé? " Voilà, disait-il, une des plus grandes sources d'embarras philosophique.

[4] Marcel Conche,Temps et destin, PUF, 1992.

[5] Cette pression est très forte dans les sociétés dont le mode de vie est occidental. La sagesse africaine dit que " ceux qui ont des montres n'ont pas le temps ".

[6] Platon, lui, insistait sur la permanence du temps comme totalité. Il voyait dans le temps " l'image mobile de l'éternité immobile " (Timée, 37d).

Alfiere Baskets Khrio Blanc 181k1323lxmplnsbq SzU5dIYNOV
Jusqu'à l'époque de Galilée, ce que nous appelons " temps " était centré avant tout sur des communautés humaines. Le temps servait essentiellement aux hommes de moyen d'orientation dans l'univers social et de mode de régulation de leur coexistence, mais il n'intervenait pas de façon exlicite et quantitative dans l'étude des phénomènes naturels (voir sur ce point le livre de Norbert Elias,Du temps, Fayard, 1997).

Piment Rouge Durango Nano 4 Chaussures Descalade Pour Les Enfants 2RuB0Y
A la fin de sa vie, Einstein semble avoir changé d'avis. En 1949, Kurt Gödel proposa un modèle cosmologique dans lequel il était possible de voyager vers son propre passé. Einstein ne fut pas convaincu, reconnaissant qu'il était incapable de croire que l'on puisse " télégraphier vers son passé " (voir Ilya Prigogine, La Fin des certitudes, Editions Odile Jacob, 1996).

W Mi Ow Pumas Chaussures Plateforme Violet EEZcD9m
Evolution créatrice (1916), PUF, 1970, p. 341

[10] Ilya Prigogine, La Fin des certitudes, Editions Odile Jacob, 1996, page 126.

[11] Un voyage dans le temps impliquerait inévitablement un écart entre le temps et le temps, c'est-à-dire entre le temps extérieur et le temps " personnel " d'un voyageur particulier.

REFERENCES

-Cohen-Tannoudji, G., Spiro, M., Matière-Espace-Temps, Poche Gallimard, 1989.

- Prigogine, I. et Stengers, I., La nouvelle alliance (Gallimard) 1979 ; Entre le temps et l'éternité (Fayard), 1988.

- de Broglie, L., Physique et microphysique (Albin Michel), 1956.

- Hawking, S., Une brève histoire du temps (Flammarion) 1988.

- Le temps et sa flèche, ouvrage collectif édité par Étienne Klein et Michel Spiro, Collection Champs-Flammarion, 1996.

- Bachelard, G. , L'intuition de l'instant, Éditions Stock, 1992.

- Desanti, J.T., Réflexions sur le temps, Grasset, 1992.

- Guitton, J., Justification du temps, Quadrige, PUF, 1993.

- Levinas, E., Le temps et l'autre, Quadrige, PUF, 1991.

- Bergson, H., Durée et simultanéité, PUF.

- Conche, M., Temps et destin, PUF, 1992.

- Grimaldi, N., Ontologie du temps, PUF, 1993.

- Klein, E., Le temps, Flammarion, collection " Dominos, 1996.

Chaussures De Sport Lacoste Couche Light 118 1 « White f9ZqB5j
| Chaussures De Sport Haute Maruti Crème « Ginny » / Noir vcIP8
| Catégories | Chevauchait Gabor Espadrilles 7591 Sdanunih
Recherche

Accueil Le formalisme russe cent ans après

Dates

Catégories

Russian formalism, 100 years later

Interprétation, réception, perspectives

Interpretation, reception, perspectives

***

Publié le lundi 20 juillet 2015 par Elsa Zotian

Résumé

Depuis plusieurs décennies, le formalisme russe s’est affirmé comme un héritage fondamental des sciences humaines et sociales. Nombreuses sont les découvertes majeures des formalistes et nombreux sont les acquis essentiels issus de leurs travaux, ayant exercé une influence sur la recherche, directement ou indirectement, bien au-delà de la Russie et des pays slaves. Mais ces travaux sont-ils vraiment connus? Qu’en est-il exactement de leur réception en Occident à partir des années 1960 ? Les avancées favorisées par ces acquis sont-elles devenues au fil des ans autant de truismes et d’idées reçues? L’ambition de ce colloque est de rouvrir le dossier, cent ans après l’apparition du formalisme et cinquante ans après son premier moment de diffusion en Occident.

Annonce

Colloque international, co-organisé par le CRAL (UMR8566 EHESS/CNRS) et EUR’ORBEM (UMR8224 Paris-Sorbonne/CNRS) à Paris, 8-10 octobre 2015

Depuis plusieurs décennies, le formalisme russe s’est affirmé comme un héritage fondamental des sciences humaines et sociales. Nombreuses sont les découvertes majeures des formalistes et nombreux sont les acquis essentiels issus de leur travaux, ayant exercé une influence sur la recherche, directement ou indirectement, bien au-delà de la Russie et des pays slaves.

Mais ces travaux sont-ils vraiment connus? Qu’en est-il exactement de leur réception en Occident à partir des années 1960 ? Les avancées favorisées par ces acquis sont-elles devenues au fil des ans autant de truismes et d’idées reçues?

L’ambition de ce colloque est de rouvrir le dossier, cent ans après l’apparition du formalisme et cinquante ans après son premier moment de diffusion en Occident.

Le temps est venu, d’une part, de dresser un bilan ou état des lieux de la question, en mettant en évidence les principaux acquis du mouvement russe, ainsi que la façon dont il s’est trouvé intégré au paysage intellectuel occidental au cours des années 1960, sous l’influence de la linguistique structurale de Roman Jakobson et, pour la France, grâce au rôle de passeur de Tzvetan Todorov et de Gérard Genette. Cette interrogation suppose de s’intéresser aux figures principales, choisies comme représentants du mouvement (Chklovski, Eichenbaum, Tynianov), ainsi qu’à la façon dont leurs textes ont alors été traduits, présentés, diffusés.

D’autre part, il s’agirait également de cerner les principales relectures dont – conséquence des avancées de la recherche, de l’accès à de nouveaux matériaux et du changement de climat scientifique – le formalisme a pu être l’objet en Russie ou à l’étranger depuis les années 1980. L’inclusion du formalisme russe dans une perspective européenne a fait surgir de nouveaux questionnements et mis en évidence ses liens avec la science de l’époque, au-delà de son ancrage connu dans l’avant-garde poétique futuriste. D’autres noms sont apparus, comme ceux de Grigori Vinokour ou Boris Jarkho, incarnation d’un formalisme moscovite plus discret et moins iconoclaste. Ces avancées pèsent cependant peu face au désintérêt diffus pour un mouvement associé à une technicité linguistique et qui est censé incarner une orientation disciplinaire dure, alors que semblent aujourd’hui dominer ces orientations molles de la critique littéraire que Jakobson malmenait sous le nom de «causerie».

Réunissant des théoriciens et des historiens de la littérature, des spécialistes de sciences humaines, ce colloque international, par-delà les principaux axes de réflexion proposés, entend poser à terme la question de la continuité des usages et de l’actualité du mouvement russe, ainsi que deses extensions tchèque et polonaiseet de ses développements et inflexions dans les années 1960 avec l’école de Tartu.

Jeudi 8 octobre

EHESS – 105 Bd Raspail 75006 Paris, amphithéâtre François Furet

9h 15: Accueil des participants et ouverture du colloque

9h30: Ouverture du colloque

Paradigmes

Présidence de séance: John Pier

10h 45: Discussion et pause

11h - 12h 30 : Table ronde en présence de Thomas Pavel, Jean-Marie Schaeffer et Tzvetan Todorov

Pause déjeuner

Présidence de séance: Catherine Depretto

15h 30: Discussion et pause

17h 00: Discussion

Maison de la recherche – 28, rue Serpente 75006 Paris, salle D035

Figures

Présidence de séance: Natalia Avtonomova et Philippe Roussin

11h: Discussion et pause

12h 30: Discussion et pause-déjeuner

Présidence de séance: Xavier Galmiche et Nadia Podzemskaia

16h 00 : Discussion et pause

17h 30: Discussion

Samedi 10 octobre 2015

EHESS – 105 Bd Raspail 75006 Paris, amphithéâtre François Furet

Formalisme et sémiotique

Présidence de séance: Sylvie Archaimbault et Wolf Schmid

10h 30: Pause

11h 45: Pause

12h: Discussion et clôture du colloque

Colloque co-organisé par les UMR CRAL et EUR’ORBEM, avec le concours financier du CNRS, de l’EHESS, de l’Université Paris-Sorbonne, de la Région Île-de-France, du Ministère de l’Education nationale (programme acces) et de la MFO

Organisateurs

Serge Zenkine
Mes choix ()
Recherche :
Choisis Espadrilles Femme sf Marley Rose Poudre x6MAhHdpHE

Un succès renouvelé

44 partenaires exposants
+ nos sponsors plaquette
Congressistes comme partenaires Vos évaluations nous comblent ! Merci pour votre fidélité ! Bleu Flammé Bleu Chambray Toms 17kbtdL
Cela se passe ici
Préparation, choix des thèmes et experts
Tout sera bouclé au 1er juillet !
44 partenaires exposants
+ nos sponsors plaquette
Congressistes comme partenaires Vos évaluations nous comblent ! Merci pour votre fidélité ! Skechers Vont Marcher 4 Slip Beige SMgzCM3k

Docteur Geoffroy ROBIN

Résumé. La périménopause correspond à la transition entre la période d’activité ovarienne « normale » et la ménopause. Elle se caractérise par une véritable anarchie hormonale : d’abord hyperestrogénie secondaire à une hyperstimulation endogène ovarienne, puis alternance de phases d’hypo- et d’hyperactivité ovarienne. Il s’agit d’une période à risque de développement ou d’aggravation de certaines pathologies gynécologiques oestrogénodépendantes. Il existe une grande variabilité interindividuelle dans l’âge de survenue et l’expression clinique de la périménopause. Son diagnostic reste pour l’instant clinique. La prise en charge de la périménopause s’impose uniquement chez les patientes symptomatiques et repose sur un traitement qui sera, idéalement, contraceptif, antigonadotrope, estrogénique substitutif et le plus neutre possible sur le plan métabolique. En cas de contre-indication aux estrogènes ou aux progestatifs, il existe des alternatives thérapeutiques, purement symptomatiques.

Mots clés : périménopause, transition ménopausique, syndrome prémenstruel, bouffées

vasomotrices, progestatifs, contraception estroprogestative, ISRS

La périménopause, période de durée variable qui précède la ménopause physiologique, correspond à la baisse progressive mais inéluctable de la fonction exocrine ovarienne (les ovulations sont de plus en plus rares), alors que la fonction endocrine persiste mais de manière incomplète et dissociée.

Pour l’OMS, elle « débute lorsque apparaissent des signes cliniques et/ou biologiques qui annoncent la survenue de la ménopause ; elle se termine une année, au moins, après les dernières règles ». Le tableau 1 permet de mieux resituer cette période au cours des différentes phases d’activité ovarienne survenant au cours de la vie d’une femme [1, 2].

Pour Treloar, en se basant sur la survenue des premiers troubles du cycle, l’âge médian de survenue de la périménopause se situe à 45,5 ans. Seules 5 % des femmes entreraient en périménopause avant 39 ans et 5 % après 51 ans [3]. La durée moyenne de la périménopause serait de 3,8 ans avec des écarts très importants [4]. En pratique, il existe une grande variabilité interindividuelle en ce qui concerne l’âge de survenue, la durée et l’importance relative des différents signes cliniques de la périménopause. L’origine ethnique et la valeur de l’indice de masse corporelle (IMC) seraient des facteurs susceptibles d’expliquer cette variabilité [5]. Par ailleurs, les bouleversements hormonaux de la périménopause surviennent en général à une période « charnière » dans la vie des femmes : le cadre familial évolue, la situation socioprofessionnelle est incertaine, et le corps se transforme. Tous ces éléments contribuent à déstabiliser ces femmes qui se retrouveront particulièrement déroutées face au cortège de symptômes invalidants dont peut être responsable cette période physiologique.

CONTACTS

Service public de Wallonie Direction générale opérationnelle des Pouvoirs locaux et de l'Action sociale Avenue Gouverneur Bovesse, 100 5100 Jambes (Namur) 081/32.72.11

Assistance technique En cas de problème technique, vous pouvez contacter le Reebok Chaussures De Sport Classiques »enfants Salut Freestyle« 2DHWk
.

CELLULE ELECTIONS

elections.pouvoirslocaux@spw.wallonie.be

Téléphone vert

Contact Presse: Nicolas Yernaux Porte-parole du Service public de Wallonie E-mail : Espadrilles Santoni Hommes beige qynFt

LIENS INSTITUTIONNELS

Mentions légales - Bottines Âme Rapide Bordeaux vW9J46
- Accessibilité - Vie privée